Manutention

2015 : Le marché est au sommet. Année record pour les chariots de magasinage

En 2015, la manutention interne belge a connu la croissance pour la troisième fois consécutive. La relance que nous observons depuis 2010 se poursuit donc. En 2015 le marché a crû de quelque 8 % par rapport à 2014, ce qui en a fait le meilleur millésime de tous les temps, à un près (2007) !

 

Chariots élévateurs

En 2015 le marché des chariots élévateurs a progressé de quelque +7,5 % en ce qui concerne les chariots élévateurs électriques et de +3,9 % les thermiques. Les ventes totales de chariots élévateurs s’élèvent à 3.465 unités, soit un peu moins de 200 de plus que l’an dernier. Tout comme en 2014 nous constatons de nouveau qu’il y a proportionnellement plus de chariots élévateurs électriques que thermiques. Cette année le bilan est favorable aux chariots électriques : quelque 58 % d’électriques contre 42 % de thermiques. A deux chariots élévateurs près, avec 2.005 unités, 2015 signe la meilleure performance annuelle de ventes de chariots élévateurs électriques. Nous pouvons par conséquent affirmer que la tendance des dernières années s’est poursuivie en 2015.

 

 

Chariots de magasinage

La Belgique étant typiquement un pays de distribution, il semble logique que la tendance à la hausse de la part des chariots de magasinage dans le marché du transport interne total se confirme. 2015 dépasse cependant toutes les attentes : nous remarquons une croissance de 9 %, soit 6.262 machines et près de 500 chariots de plus que l’an passé. La hausse de +29 % des gerbeurs se distingue nettement. L’augmentation que nous avions mesurée en 2010 se poursuit clairement de sorte que nous atteignons des volumes de marché supérieurs à ceux d’avant la crise de 2009. En 2015, les chariots de magasinage battent tous les records.

 

 

Perspectives pour 2016?

2015 était une année record et nous espérons que 2016 suivra le même élan, ce que semble montrer l’analyse des quatre premiers mois. Ils se caractérisent par une légère hausse du marché total et la poursuite des tendances précitées. Sigma s’attend par conséquent à ce que le marché du transport interne atteigne au moins le même niveau que l’année passée.